• camille Barralon

Qu'est-ce que l'éthologie ?


Éthologie , c’est l’étude du comportement.

Équitation éthologique :

Dressage équestre inspiré de l’éthologie équine, consistant à établir une interaction entre le cavalier et le cheval en tenant compte des particularités psychologiques de l’animal. Elle se base sur l’étude et l’observation de l’animal pour le dresser en douceur.

LES GRANDS PRINCIPES

Cette équitation se base sur l’observation de l’animal dans son cadre naturel. Le cavalier doit prendre en compte son statut d’animal-proie ainsi que ses réactions qui sont souvent dues à l’instinct d’autodéfense. Ce dernier se traduit en premier lieu par la fuite.

Cette idée est considérée comme nouvelle dans la mesure ou c’est le cavalier qui s’adapte au cheval et non l’inverse. Pour dresser l’animal, le cavalier utilise la douceur et la persuasion à défaut de la contrainte physique.

Ce mode de monte peut comprendre un important travail à pied et en liberté. Il est parfois associé à l’équitation sans mors ou avec une simple cordelette en guise de filet.

NÉANMOINS,

Certains grands maîtres d’équitation classiques comme La Guérinière prônaient déjà une équitation sans violence, sans forcer sur le cheval et basée sur l’observation de l’animal en liberté.

Il est parfois reproché à l’équitation éthologique :

  • Son manque de scientifisme et d’académisme

  • Le fait d’être présenté comme d’une discipline complètement nouvelle dont les principes de bases font partie intégrante de l’équitation classique.

  • Le fait que n’importe qui puisse se prétendre « éthologue ».

SUCCÈS DU MOUVEMENT EN FRANCE

L’équitation éthologique est arrivée en France dans les années 90. Plusieurs ouvrages américains sont traduits. Et cette discipline est promue presque comme un produit marketing. Des stages et des produits commerciaux se développent alors autour de cette monte. Aujourd’hui le personnage issu de cette commercialisation à grande échelle reste Pat Parelli. Andy Booth suit le même modèle.

Conséquence :

L’éthologie reste avant tout une discipline scientifique. Néanmoins, les produits commerciaux et la vulgarisation de cette méthode ont multiplié les « professionnels » et les « écoles » qui ne sont pas toutes au même niveau en terme savoir-faire et de fiabilité.

RACINES ET PIONNIERS :

Cette équitation provient des « chuchoteurs », souvent d’anciens champions de rodéo. Elle s’appuie en autre sur l’héritage des Vacquéros (Gardien de bétail à cheval). Parmi les premiers pionniers, on peut citer Les frères Bill et Tom Dorrance, suivis de Ray Hunt, leur élève.

Les années 1990 et 2000 sont marquées par le succès de Monty Robert avec le « join up » et par « les sept jeux » de Pat Parelli.

20 vues0 commentaire